Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS MORT À LA SUITE D'UNE PROVOCATION DES FORCES ARMÉES DE L'ARMÉNIE

Politique 12 Janvier 2022 20:47 (UTC+04:00) 197
UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS MORT À LA SUITE D'UNE PROVOCATION DES FORCES ARMÉES DE L'ARMÉNIE
UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS MORT À LA SUITE D'UNE PROVOCATION DES FORCES ARMÉES DE L'ARMÉNIE

Paris / La Gazette

L'Azerbaïdjan et l'Arménie ont fait état mardi d'affrontements armés entre leurs forces à la frontière entre les deux pays, qui ont fait un mort côté azerbaïdjanais.

Des heurts armés meurtriers se produisent régulièrement entre troupes azerbaïdjanaises et arméniennes malgré l'instauration en novembre 2020 d'un cessez-le-feu, qui avait mis fin à une guerre de six semaines.

« Le 11 janvier, le soldat azerbaïdjanais Ayaz Nazarov, militaire actif de longue date de l'armée azerbaïdjanaise, est tombé en martyr à la suite d'une provocation commise par les forces armées arméniennes », a indiqué mardi le ministère azerbaïdjanais de la Défense.

L'incident a eu lieu dans la région frontalière de Kelbadjar, selon cette source, située à proximité du Karabakh.

« La direction militaro-politique arménienne porte l'entière responsabilité de la tension survenue », a mis en garde le ministre azerbaïdjanais de la Défense.

Après plus d'un mois d'action militaire pour libérer ses territoires de l'occupation arménienne de fin septembre à début novembre 2020, l'Azerbaïdjan a poussé l'Arménie à signer l’acte de capitulation. Une déclaration conjointe à ce sujet a été faite par le Président azerbaïdjanais, le Premier ministre arménien et le Président russe.

Cette guerre s’est soldée par la victoire des forces azerbaïdjanaises qui, après une offensive de 44 jours, ont récupéré plusieurs districts perdus dans les années 1990. Les hostilités ont pris fin le 10 novembre sous l’égide de la Russie qui avait parrainé l’accord de cessez-le-feu signé entre les deux parties.

Ainsi, un cessez-le-feu complet et une cessation de toutes les hostilités dans la zone du conflit du Karabagh ont été instaurés le 10 novembre 2020.

Le conflit entre les deux pays du Caucase du Sud a débuté en 1988 lorsque l'Arménie a formulé des revendications territoriales à l'encontre de l'Azerbaïdjan. À la suite de la guerre qui s'en est suivie, les forces armées arméniennes ont occupé 20% des territoires de l'Azerbaïdjan, y compris la région du Karabagh et sept districts environnants. L'accord de cessez-le-feu de 1994 a été suivi de négociations de paix.

L'affaire des disparus

Côté arménien, la situation est différente. Depuis les années 1990, ce sont en effet près de 4000 azerbaïdjanais qui sont portés disparus depuis l’invasion arménienne et la guerre qui a suivi, jusqu’à l’occupation pendant 27 ans du Haut-Karabakh. Malheureusement, à ce jour, et ce malgré les appels répétés de la Commission d’Etat en Azerbaïdjan, l’Arménie s’est toujours refusé à donner le moindre renseignement sur ces 4000 disparus. Seules quelques informations parcellaires sur une cinquantaine de prisonniers de guerre ont été diffusées.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus