Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE PRÉSIDENT TOKAYEV DÉCLARE QUE LA KAZAKHSTAN NE RECONNAÎTRA PAS DONETSK ET LOUGANSK COMME DES ÉTATS INDÉPENDANTS

21 Juin 2022 09:55 (UTC+01:00)
LE PRÉSIDENT TOKAYEV DÉCLARE QUE LA KAZAKHSTAN NE RECONNAÎTRA PAS DONETSK ET LOUGANSK COMME DES ÉTATS INDÉPENDANTS
LE PRÉSIDENT TOKAYEV DÉCLARE QUE LA KAZAKHSTAN NE RECONNAÎTRA PAS DONETSK ET LOUGANSK COMME DES ÉTATS INDÉPENDANTS

Paris / La Gazette

Le président Kassym-Jomart Tokayev a clairement indiqué que le Kazakhstan n'avait aucune intention de reconnaître l'indépendance des soi-disant républiques populaires de Donetsk et de Lougansk.

Lors de la session plénière du 25e Forum économique international de Saint-Pétersbourg, ce vendredi, M. Tokayev a répondu à la question concernant l'attitude du Kazakhstan face à ce que la Russie décrit comme une « opération militaire spéciale » en Ukraine.

« Le droit international moderne est la Charte des Nations unies », a déclaré M. Tokayev, commentant une question de Margarita Simonyan, qui dirige la chaîne Russia Today financée par le Kremlin.

« Deux principes des Nations unies sont toutefois entrés en contradiction - l'intégrité territoriale de l'État et le droit d'une nation à l'autodétermination. Comme ces principes se contredisent, ils font l'objet d'interprétations différentes », a-t-il expliqué.

Le président Tokayev estime que si le droit à l'autodétermination est mis en pratique dans le monde entier, il y aura alors plus de 600 pays au lieu des 193 États qui sont actuellement membres des Nations unies.

« Pour cette raison, nous ne reconnaissons ni Taïwan, ni le Kosovo, ni l'Ossétie du Sud, ni l'Abkhazie. Apparemment, ce principe sera également appliqué aux territoires quasi-étatiques, qui, selon nous, sont Lougansk et Donetsk », a déclaré le président du Kazakhstan, assis à côté de son homologue russe Vladimir Poutine, qui a reconnu les deux régions orientales de l'Ukraine comme des entités indépendantes.

Les forces séparatistes des régions de Donetsk et de Lougansk - collectivement connues sous le nom de Donbass - se sont détachées du contrôle du gouvernement ukrainien en 2014 et se sont proclamées « républiques populaires » indépendantes. Le Kremlin a été accusé à plusieurs reprises de soutenir les régimes séparatistes de ces territoires avec des armes et des troupes. Le 22 février 2022, Poutine a signé des décrets reconnaissant Donetsk et Lougansk comme des entités indépendantes. Deux jours plus tard, Moscou a lancé une « opération militaire spéciale » en Ukraine, affirmant qu'elle visait à protéger les habitants de ces territoires prétendument attaqués par l'armée ukrainienne.

Même si le Kazakhstan est un proche allié de Moscou, le président Tokayev n'a pas soutenu la guerre en cours en Ukraine. Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Rossiya 24 à la mi-juin, il a déclaré que le Kazakhstan n'aiderait pas la Russie à contourner les sanctions, ce qui a suscité une rhétorique agressive de la part de certains politiciens russes.

Dans sa réponse à la session plénière, le président kazakh a également condamné certaines déclarations de parlementaires russes sur la situation au Kazakhstan, qu'il estime être des « déclarations absolument incorrectes. »

Le président Tokayev a également refusé d'accepter l'Ordre d'Alexandre Nevsky, qui devait très probablement lui être remis vendredi. Selon un communiqué publié par le service de presse du dirigeant kazakh, le président a pris la décision de ne pas accepter de telles distinctions pendant son mandat. Il a déjà refusé d'accepter un Ordre du gouvernement du Kirghizstan pour les mêmes raisons.

L'Ordre d'Alexandre Nevsky est décerné aux citoyens russes qui ont occupé des postes dans la fonction publique pendant au moins 20 ans et qui ont apporté une contribution méritoire à la Russie. Il peut également être décerné à des hommes politiques, des personnalités publiques ou des hommes d'affaires étrangers de premier plan.

Par ailleurs, les relations de plus en plus tendues entre la Russie et l'Occident en raison de la guerre en Ukraine n'ont pas empêché les hommes d'affaires et les responsables du monde entier de participer au Forum économique international de Saint-Pétersbourg la semaine dernière, qui aurait débouché sur des accords d'une valeur de plus de 76 milliards de dollars.

Le forum de quatre jours a rassemblé plus de 13 500 participants de 141 pays pour chercher des moyens d'améliorer et d'étendre la coopération commerciale et économique multilatérale et discuter des questions géopolitiques actuelles.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus