Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

L'AZERBAÏDJAN SOUTIENT LE LANCEMENT DU PROCESSUS DE DÉLIMITATION DES FRONTIÈRES D'ETAT AVEC L'ARMÉNIE SANS AUCUNE CONDITION

20 Janvier 2022 00:50 (UTC+01:00)
L'AZERBAÏDJAN SOUTIENT LE LANCEMENT DU PROCESSUS DE DÉLIMITATION DES FRONTIÈRES D'ETAT AVEC L'ARMÉNIE SANS AUCUNE CONDITION
L'AZERBAÏDJAN SOUTIENT LE LANCEMENT DU PROCESSUS DE DÉLIMITATION DES FRONTIÈRES D'ETAT AVEC L'ARMÉNIE SANS AUCUNE CONDITION

Paris / La Gazette

L'Azerbaïdjan soutient le lancement du processus de délimitation des frontières d'Etat avec l'Arménie sans aucune condition, a déclaré le ministre azerbaïdjanais des Affaires étrangères, Jeyhun Bayramov, en déplacement à Vienne, lors de sa réception par la secrétaire générale de l'OSCE, Helga Maria Schmid.

Mme Schmidt a félicité l'Azerbaïdjan pour sa présidence du Forum pour la coopération en matière de sécurité de l'OSCE. Elle a noté que les priorités de la présidence étaient détaillées et pondérées. Notant le rôle important du Forum dans le traitement des questions de sécurité dans l'espace de l'OSCE, le Secrétaire général a exprimé l'espoir que la présidence actuelle de l'Azerbaïdjan contribuerait à résoudre les problèmes. Elle a souligné que la présidence de l'Azerbaïdjan était soutenue par l'OSCE, tout en ajoutant que le secrétariat de l'OSCE est prêt à coopérer étroitement avec l'Azerbaïdjan pour mettre en œuvre ces priorités.

Le ministre Bayramov a souligné de son côté que son pays attachait une grande importance à la coopération avec l'OSCE. Insistant sur l'importance de la coopération avec l'organisation, il a évoqué avec satisfaction les projets existants avec l'OSCE sur le développement des liaisons de transport, la promotion de l'énergie verte, les questions environnementales.

Le ministre a également exprimé l'intérêt de l'Azerbaïdjan pour l'implication de l'OSCE dans les processus de construction et de réintégration dans la phase post-conflit actuelle [entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan suite à la seconde guerre du Karabagh].

Au cours de sa rencontre avec Mme Schmidt, le chef de la diplomatie azerbaïdjanaise a également déclaré que la délimitation des frontières entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie était considérée comme un élément important de la normalisation des relations entre les deux pays et que son pays était en faveur du lancement sans plus tarder de ce processus. En outre, le ministre M; Bayramov a regretté que « l'approche de l'Arménie sur cette question, y compris la position démontrée par l'Arménie et un certain nombre de conditions préalables pour commencer le processus de délimitation, est totalement inacceptable ». Il a été porté à l'attention de la secrétaire général de l'OSCE que l'Azerbaïdjan soutenait le lancement du processus de délimitation sans aucune condition.

Il est important de rappeler que le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et le premier ministre arménien Nikol Pachinian se sont accordés le 26 novembre dernier, lors d’une rare rencontre en Russie, pour apaiser leurs tensions et résoudre leurs différends après la guerre qui les a opposés en 2020.

Après des pourparlers sous l’égide du président russe Vladimir Poutine à Sotchi, les deux dirigeants ont notamment convenu de travailler à la démarcation de leur frontière commune et de restaurer leurs liens routiers.

Plusieurs épisodes de violences ont éclaté à la frontière entre les deux pays depuis l’instauration d’un cessez-le-feu en novembre 2020, qui avait mis fin à une guerre de six semaines ayant fait 6500 morts.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus