Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

L'AZERBAÏDJAN ÉLU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF DE L'UNESCO

19 Novembre 2021 07:35 (UTC+01:00)
L'AZERBAÏDJAN ÉLU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF DE L'UNESCO
L'AZERBAÏDJAN ÉLU MEMBRE DU CONSEIL EXÉCUTIF DE L'UNESCO

Paris / La Gazette

L'Azerbaïdjan a été élu membre du Conseil exécutif de l'UNESCO.

L'élection d'un membre du Conseil exécutif de l'UNESCO pour 2021-2025 a eu lieu le 17 novembre 2021 dans le cadre de la 41e session de la Conférence générale de l'UNESCO.

Au cours de l'élection, la candidature de l'Azerbaïdjan a été proposée pour l'un des trois postes vacants attribués au Groupe de l'Europe de l'Est.

L'Azerbaïdjan a obtenu 143 voix lors de l'élection qui s'est déroulée dans des conditions de concurrence intense.

Une longue et fructueuse coopération

La coopération de l’Azerbaïdjan et l’UNESCO, Organisation des Nations Unis pour l’éducation, la science et la culture remonte à l’époque soviétique. Heydar Aliyev, leader national du pays, a joué un grand rôle dans l’établissement et le développement de celle-ci. Il participe activement aux événements de l’UNESCO organisés en Azerbaïdjan. Sa rencontre en 1983, lors du premier Symposium International « L’art du tapis d’Orient », avec Federico Mayor alors envoyé spécial du directeur général, a ouvert de nouvelles perspectives.

À la restauration de son indépendance, l’Azerbaïdjan devient, le 3 juin 1992, membre de l’organisation. Ainsi, leur coopération déjà établie à l’époque soviétique entre dans une nouvelle ère.

La politique culturelle du gouvernement azerbaïdjanais qui répond aux idéaux de l’UNESCO a permis d’inclure plusieurs sites historiques et savoir-faire sur la liste du patrimoine matériel et immatériel de l’humanité, par exemple « La cité fortifiée de Bakou avec le Palais de Chirvanchahs et la Tour de la Vierge », le site préhistorique de Gobustan, le mougham azerbaïdjanais, l’art des ashiqs, l’art du tissage du tapis, le Tchovqan (jeu équestre traditionnel pratiqué à dos de chevaux du Karabagh) ou encore la tradition de la préparation et du partage du dolma, etc.

L’année 2019 a été particulièrement marquante. Bakou, bluffante capitale de l'Azerbaïdjan, a accueilli la 43e session du Comité du Patrimoine Mondial. Organisée de mains de maîtres, elle a offert la possibilité à plusieurs pays d’inscrire leurs biens sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité de l'UNESCO. Depuis le mois de juillet 2019, le centre historique de Chéki avec le Palais du Khan a été ajouté à cette Liste. C’est une véritable fierté pour le peuple azerbaïdjanais que le centre historique avec son palais soit désormais protégé par l’UNESCO.

Le Président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliyev, a lancé en 2008 le fameux « Processus de Bakou » visant à promouvoir le dialogue entre les différentes cultures et civilisations quelques soient leurs origines religieuses ou ethniques. Cette initiative est devenue une véritable plate-forme mondiale du dialogue interculturel. Dans le cadre de ce processus, l’Azerbaïdjan accueille, tous les 2 ans, le Forum Mondial sur le Dialogue Interculturel soutenu par l’UNESCO.

L’Azerbaïdjan a signé en 2013 avec l’UNESCO un accord-cadre de coopération dans les domaines de l’éducation, des sciences, de la culture et du dialogue. Grâce au fonds spécial créé selon cet accord, plusieurs projets ont pu être mis en œuvre, notamment en Afrique 3 projets pour l’éducation des filles au Kenya, en Tanzanie et en Ouganda et un pour l’enseignement et la formation technique et professionnelle au Liberia, des projets au Bangladesh et au Guatemala pour le renforcement des capacités institutionnelles de ces Etats pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ainsi que d’autres projets scientifiques en Asie Centrale et, finalement pour le dialogue interculturel. Subventionnés par l’Azerbaïdjan, ils sont en cours de réalisation. Le pays contribue aussi au renforcement des capacités humaines de la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Il finance le manuel militaire sur la protection des biens culturels en cas de conflits armés.

Loading...