Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE ROYAUME-UNI DÉTERMINÉ À FOURNIR UNE AIDE MILITAIRE SUPPLÉMENTAIRE DE 1,6 MILLIARDS DE DOLLARS À L'UKRAINE

10 Mai 2022 08:37 (UTC+01:00)
LE ROYAUME-UNI DÉTERMINÉ À FOURNIR UNE AIDE MILITAIRE SUPPLÉMENTAIRE DE 1,6 MILLIARDS DE DOLLARS À L'UKRAINE
LE ROYAUME-UNI DÉTERMINÉ À FOURNIR UNE AIDE MILITAIRE SUPPLÉMENTAIRE DE 1,6 MILLIARDS DE DOLLARS À L'UKRAINE

Paris / La Gazette

Le Royaume-Uni s'est engagé à fournir une aide militaire supplémentaire de 1,3 milliard de livres, soit 1,6 milliard de dollars, à l'Ukraine, ce qui représente le taux de dépenses militaires le plus élevé du pays après son engagement dans les campagnes de guerre en Irak et en Afghanistan.

Cet engagement a été annoncé par le Premier ministre britannique Boris Johnson avant la réunion virtuelle du G7 tenue ce dimanche avec la participation du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« L'attaque brutale de Poutine ne cause pas seulement une dévastation indicible en Ukraine, elle menace également la paix et la sécurité en Europe », a déclaré Boris Johnson, cité par Reuters.

L'un des plus fervents partisans des efforts déployés par l'Ukraine pour résister à l'invasion russe, M. Johnson est devenu le premier dirigeant occidental à s'adresser au parlement ukrainien depuis le début de la guerre. La semaine dernière, M. Johnson a salué la résistance de l'Ukraine en annonçant que la Grande-Bretagne fournirait une aide militaire supplémentaire de 300 millions de livres (375 millions de dollars) à l'Ukraine, en plus du soutien existant de 200 millions de livres (près de 247 millions de dollars) alloué à Kiev à cette date.

Si le Trésor britannique donne son accord, les fonds proviendront des réserves d'urgence britanniques et comprendront 300 millions de livres d'équipements militaires promis par M. Johnson.

Le paquet comprend des équipements de guerre électronique, des systèmes radar pour détecter l'artillerie russe, des brouilleurs GPS et des milliers de dispositifs de vision nocturne, ainsi que des véhicules spécialisés pour aider à évacuer les civils ukrainiens.

Le Premier ministre britannique s'est également engagé à envoyer des missiles terrestres sophistiqués Brimstone et des véhicules de défense aérienne Stormer pour soutenir les efforts de défense actuels de l'Ukraine.

Le 24 février, la Russie a lancé une offensive totale en Ukraine, affirmant que l'assaut visait à protéger la population des régions contrôlées par les séparatistes en Ukraine, qui seraient victimes d'abus de la part de l'armée ukrainienne. Le Kremlin a expliqué que cette décision avait été prise après que les dirigeants séparatistes des soi-disant républiques populaires de Donetsk et de Louhansk eurent demandé à Moscou un soutien militaire contre Kiev. Dans son allocution télévisée, le président russe Vladimir Poutine a demandé aux pays étrangers de ne pas intervenir, affirmant que cela pourrait entraîner des « conséquences qu'ils n'ont jamais vues. »

L'Occident a condamné les actions militaires de Poutine, arguant que la Russie a lancé une guerre non provoquée, qui menace de dégénérer en un conflit beaucoup plus large. En réponse à l'action de la Russie, les pays occidentaux ont déployé une vaste campagne de sanctions contre Moscou et ont commencé à fournir des armes à l'Ukraine. Toutefois, pour certains pays, comme l'Allemagne et la Finlande, il s'agit d'un revirement important par rapport à leur politique de défense antérieure, qui interdisait l'exportation d'armes dans les zones de guerre.

Les autorités russes ont critiqué à plusieurs reprises les nations occidentales pour leur assistance militaire à l'Ukraine, arguant que cette aide non seulement alimente le conflit mais augmente également le risque d'une confrontation directe entre la Russie et les puissances de l'OTAN.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus