Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

L'ADHÉSION RUSSE À L'OPEP+ EST ESSENTIELLE, DIT LE SECRÉTAIRE DE L'OPEP

2 Août 2022 05:28 (UTC+01:00)
L'ADHÉSION RUSSE À L'OPEP+ EST ESSENTIELLE, DIT LE SECRÉTAIRE DE L'OPEP
L'ADHÉSION RUSSE À L'OPEP+ EST ESSENTIELLE, DIT LE SECRÉTAIRE DE L'OPEP

Paris / La Gazette

L'adhésion de la Russie à l'Opep+ est essentielle au succès de l'accord de production de pétrole de l'alliance, a déclaré le nouveau secrétaire général de l'Opep, Haitham al-Ghais, au journal koweïtien Alrai.

Le dirigeant a également déclaré que l'Opep n'était pas en concurrence avec la Russie, qu'il a qualifié de « grand, principal et très influent acteur sur la carte énergétique mondiale », selon Alrai.

L'Opep+ est une alliance entre l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés, dirigés par la Russie.

Haitham al-Ghais, ancien gouverneur koweïtien de l'Opep, dirigera sa première réunion de l'Opep+ le 3 août, au cours de laquelle le groupe envisagera de maintenir la production de pétrole inchangée pour septembre, malgré les appels des États-Unis en faveur d'une augmentation de l'offre.

Une modeste augmentation de la production est cependant également susceptible d'être discutée, ont déclaré huit sources à Reuters la semaine dernière.

A propos des hausses des prix du pétrole, Haitham al-Ghais a ajouté : « Pour ma part, je continue à souligner que la récente hausse des prix du pétrole n'est pas uniquement liée aux développements entre la Russie et l'Ukraine. »

« Toutes les données confirment que les prix ont commencé à augmenter progressivement et de manière cumulative, avant l'éclatement des événements entre la Russie et l'Ukraine, en raison de l'impression dominante sur les marchés qu'il y a une pénurie de réserves de capacité de production, devenue limitée à quelques pays. »

Le pétrole a grimpé en flèche en 2022 pour atteindre son plus haut niveau depuis 2008, dépassant les 139 dollars le baril en mars, après que les États-Unis et l'Europe ont imposé des sanctions à la Russie en raison de son invasion de l'Ukraine.

Depuis, les prix se sont repliés autour de 108 dollars, alors que l'inflation galopante et la hausse des taux d'intérêt font craindre une récession qui éroderait la demande.

(Reuters)

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus