Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

UN NAVIRE MARCHAND TURC QUITTE LE PORT UKRAINIEN DE MARIOUPOL APRÈS DES DISCUSSIONS SUR LES CÉRÉALES AVEC MOSCOU

23 Juin 2022 09:50 (UTC+01:00)
UN NAVIRE MARCHAND TURC QUITTE LE PORT UKRAINIEN DE MARIOUPOL APRÈS DES DISCUSSIONS SUR LES CÉRÉALES AVEC MOSCOU
UN NAVIRE MARCHAND TURC QUITTE LE PORT UKRAINIEN DE MARIOUPOL APRÈS DES DISCUSSIONS SUR LES CÉRÉALES AVEC MOSCOU

Paris / La Gazette

Un navire marchand turc a quitté mercredi le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou au sujet des céréales bloquées en Ukraine à cause de l'offensive militaire russe, a annoncé le ministère turc de la Défense.

« Quelques heures seulement après la fin de la longue réunion, le cargo turc (Azov Concord), qui attendait depuis des jours, a quitté le port ukrainien », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il s'agit du « premier navire étranger à quitter le port ukrainien de Marioupol », tombé aux mains des Russes en mai, ajoute le communiqué.

Une rencontre quadripartite, avec des représentants des Nations unies, de la Russie et de l'Ukraine, se tiendra dans les « prochaines semaines » en Turquie en vue d'organiser le transport des céréales en mer Noire, a précisé Ankara.

Lundi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait déclaré que des « négociations difficiles » étaient en cours pour débloquer les ports ukrainiens, où des millions de tonnes de céréales ne peuvent actuellement être exportées en raison du blocus de la flotte russe en mer Noire.

Sans parvenir à un accord jusqu'à présent, l'ONU négocie depuis plusieurs semaines avec Moscou, Kiev et Ankara, caution militaire d'une utilisation de la mer Noire pour des navires civils, un accord qui permettrait aux céréales de sortir d'Ukraine en sécurité et aux engrais produits par la Russie de revenir sur le marché international.

Si un accord était trouvé, il ferait baisser les prix des denrées et atténuerait la crise alimentaire dans le monde, qui s'aggrave du fait de l'invasion russe.

Kiev craint cependant une attaque maritime de la Russie sur sa côte de la mer Noire, alors que l'armée russe occupe déjà une grande partie du sud de l'Ukraine, notamment la totalité des rives de la mer d'Azov.

L'Ukraine accuse aussi la Russie de s'être approprié les récoltes de ses territoires occupés.

(AFP)

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus