Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

L'ENTREPRISE FRANÇAISE "GROUPE QAIR" PARTICIPERA À DES PROJETS D'ÉNERGIE RENOUVELABLE EN AZERBAÏDJAN

13 Avril 2022 10:38 (UTC+01:00)
L'ENTREPRISE FRANÇAISE "GROUPE QAIR" PARTICIPERA À DES PROJETS D'ÉNERGIE RENOUVELABLE EN AZERBAÏDJAN
L'ENTREPRISE FRANÇAISE "GROUPE QAIR" PARTICIPERA À DES PROJETS D'ÉNERGIE RENOUVELABLE EN AZERBAÏDJAN

Paris / La Gazette

Interview par Nargiz Sadikhova

Le français Groupe Qair a exprimé son intérêt à participer à des projets d'énergie renouvelable en Azerbaïdjan, en particulier en matière d'énergie éolienne terrestre.

Charles Lhermitte, directeur général délégué aux opérations du Groupe Qair, l'a déclaré dans une interview accordée à La Gazette. « Il y a deux ans, nous avons déjà participé à un appel d'offres pour un projet en Azerbaïdjan. Nous sommes très intéressés à travailler en Azerbaïdjan, étant donné son grand potentiel de développement des énergies renouvelables. C'est l'un des meilleurs endroits au monde pour de tels projets », a précisé M. Lhermitte.

Comme les prix mondiaux du pétrole et du gaz augmentent, ce serait une bonne solution pour l'Azerbaïdjan de produire plus d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelable (SER) et d'exporter en même temps des combustibles fossiles à un prix très favorable, a souligné le représentant du Groupe Qair.

« Étant donné que Bakou est une ville venteuse, elle pourrait être un bon endroit pour la production d'électricité à grande échelle à un coût très faible », a-t-il estimé.

M. Lhermitte a d'ailleurs assuré que le Groupe Qair prévoyait de participer aux appels d'offres du ministère azerbaïdjanais de l'Énergie pour les projets d'énergie renouvelable, et d'ajouter que « ce sujet a été abordé lors d'une réunion au ministère de l'Énergie à Bakou. Nous avons discuté de notre participation à cette enchère et avons exprimé notre intérêt pour des projets dans les territoires azerbaïdjanais libérés ».

Le Groupe Qair, dont le siège social est à Paris, est un Producteur Indépendant d’Electricité (IPP), qui exploite 650 MW d’actifs de production d’énergie électrique exclusivement à partir de sources renouvelables. Le groupe est en phase de construction et de financement pour 800 MW et développe par ailleurs 16 GW d’actifs pour des déploiements futurs, au cœur des 16 territoires sur lesquels il est présent.

Depuis plus de 30 ans, l’entreprise s’appuie sur le savoir-faire historique de ses experts et sur la vision de son actionnaire de référence Jean-Marc Bouchet. Cette longue expérience repose sur le développement et l’exploitation de plus de 600 MW de capacités renouvelables en France, représentant plus d’un milliard d’euros d’investissement.

Grâce à son réseau de proximité international en Afrique, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud et Europe, Qair poursuit son développement global, raisonné et « multi-local ». Cette approche souple lui permet de viser la mise en service de 1 GW d’actifs en 2022.

L'Azerbaïdjan, pionnier du pétrole

L'Azerbaïdjan a une longue histoire d'exploitation de ses immenses ressources en pétrole et en gaz. Le premier champ pétrolifère y a été foré en 1846 et la première plate-forme pétrolière offshore du monde « Neft Daslari » a été construite dans les eaux peu profondes de la mer Caspienne en 1951 ; elle est toujours en production.

Mais à l'instar des grands producteurs d'hydrocarbures du Golfe voisin, le pays cherche des alternatives au pétrole et du gaz, du moins pour son marché intérieur.

Les autorités de Bakou se sont fixé pour objectif de générer 30% des besoins énergétiques du pays à partir de sources renouvelables d'ici 2030.

Le développement des zones reconquises lors de la guerre de libération est désormais une priorité pour Bakou, qui parle de développer une zone d'« énergie verte » dans la région.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus