Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE PORT D’ANVERS, CETTE GRANDE PORTE D'ENTRÉE DE LA COCAÏNE EN EUROPE

26 Septembre 2022 22:12 (UTC+01:00)
LE PORT D’ANVERS, CETTE GRANDE PORTE D'ENTRÉE DE LA COCAÏNE EN EUROPE
LE PORT D’ANVERS, CETTE GRANDE PORTE D'ENTRÉE DE LA COCAÏNE EN EUROPE

Paris / La Gazette

Devenu une passoire pour le trafic de cocaïne en provenance d’Amérique latine, le port d'Anvers est considéré comme l'épicentre du trafic de cocaïne en Europe. Un marché qui représente entre 50 et 60 milliards d'euros par an.

Avec ses 12 millions de conteneurs par an et ses milliers de bateaux, le port d'Anvers (Belgique) s'étend sur une surface plus grande que la ville de Paris. Il est devenu la porte d'entrée de la cocaïne en Europe.

Selon de nombreuses estimations, le trafic de cocaïne à Anvers atteint plus de 50 milliards d'euros par an, l'équivalent de 10 % du PIB de la Belgique. Ainsi, le nombre de saisies dans cette petite ville portuaire de Belgique a explosé, passant de 4,7 tonnes en 2013, à 89 tonnes en 2021.

Un nouveau record pour les autorités belges qui avaient saisi 89,5 tonnes de cocaïne, soit une hausse de 36% par rapport à 2020. Cette quantité, qui a doublé en cinq ans, avait été estimée à 12,76 milliards d'euros de valeur marchande. Une goutte d'eau de l'aveu des autorités, qui ne représenterait que 10 % de la drogue qui transite sur le port.

Par ailleurs, par le biais d’une collaboration avec l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et des pays partenaires d’Amérique du Sud et centrale, 28 tonnes de cocaïne à destination de la Belgique ont également été interceptées dans les ports d’origine au cours du premier semestre, a indiqué mercredi le ministère belge des Finances dans un communiqué. De même, au cours des six premiers mois de l’année 2022, les douanes belges ont également intercepté à Anvers 2,2 tonnes de cannabis et 1,27 tonne d’héroïne, selon le ministère.

Le Panama, l’Équateur, le Paraguay, la Colombie et le Brésil restent les cinq premiers pays d’origine des produits saisis, tandis que la Belgique reste le principal point d’entrée de la cocaïne en Europe, devant l’Espagne et les Pays-Bas.

Des phénomènes d’ordre structurel expliquent le niveau pris par le trafic de drogue à Anvers. En faisant le grand ménage et en installant un maximum d'équipements de sécurité, le port de Rotterdam a contraint les trafiquants de reporter le trafic le port d’Anvers où des systèmes de sécurité sont toujours absents du port. Cette zone de 130 km carrés, ouverte, est difficile à contrôler par 300 douaniers. Cependant, et ce après des années de réclamations, l’État belge a décidé de débloquer 70 millions d’euros afin d’installer dix portiques à scanners d’ici 2024.

Les douanes belges ont contrôlé au total plus de 40.000 conteneurs, non seulement pour des suspicions de trafic de drogue mais aussi en vue de faire respecter les sanctions occidentales contre la Russie, a précisé de son côté l’agence Belga.

Loading...