Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE GOUVERNEMENT PROLONGE L'AIDE AU CARBURANT DE 35 CENTIMES POUR LES PÊCHEURS

30 Juillet 2022 20:43 (UTC+01:00)
LE GOUVERNEMENT PROLONGE L'AIDE AU CARBURANT DE 35 CENTIMES POUR LES PÊCHEURS
LE GOUVERNEMENT PROLONGE L'AIDE AU CARBURANT DE 35 CENTIMES POUR LES PÊCHEURS

Paris / La Gazette

Le secrétaire d'État à la Mer, Hervé Berville a annoncé vendredi 29 juillet prolonger l'aide au carburant pour les pêcheurs jusqu'au 30 septembre. Cette aide de 35 centimes est censée soulager les professionnels du secteur qui subissent les conséquences de la crise énergétique.

Après avoir subi les conséquences du Brexit et de la pandémie, les pêcheurs sont désormais durablement affectés par le conflit en Ukraine.

Olivier Le Nezet, président du comité national des pêches maritimes et des élevages marins, parle d'une « filière fragilisée » à tous les niveaux. Le problème majeur réside dans l'approvisionnement des chalutiers en carburant. « Le gazole de pêche, c'était exclusivement du gazole russe parce que les chalutiers ont besoin d'un gazole propre. Cela permet d'avoir une traction tout à fait homogène sur leurs activités de pêche », explique-t-il.

Aide prolongée

Il salue l'aide prolongée jusqu'à septembre par l'actuel secrétaire d'État à la mer. Ce dispositif s'explique par une augmentation du plafond des aides accordée par la Commission européenne. Le plafond autorisé était alors de 65 000 euros. Il est passé à 105 000 euros.

« Le ministre, et je l'en remercie, a permis de pouvoir continuer cette aide jusqu'au 30 septembre, ce qui va permettre à la pêche côtière de continuer son activité. Il est important de pouvoir déplafonner ces aides. Je pense que c'est important que l'Union européenne prenne conscience qu'il doit y avoir un soutien sachant que le salaire des marins est impacté directement par le coût du carburant », détaille Olivier Le Nezet.

Le président du comité national des pêches regrette cependant que les hauturiers, ceux qui pêchent en haute mer, ne soient pas éligibles à ces aides. Il demande ainsi à ce que l'État élargisse son soutien à l'ensemble de la filière.

Bon. Avec près de 19 milliards d'euros de bénéfice engrangés en 6 mois grâce à la guerre en Urkaine, ce ne serait peut être pas une idée absurde que de demander à Total Energies et ses soeurs de mettre sérieusement la main à la poche. Mais il ne faut pas rêver. Comme disait Françis Blanche dans "Les tontons flingueurs" : "Touche pas au grisbi, s...pe!"

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus