Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

ENERGIE : L'UNION EUROPÉENNE REFUSE DE PAYER LE GAZ EN ROUBLES ET SE PRÉPARE À UNE RUPTURE AVEC MOSCOU

3 Mai 2022 08:52 (UTC+01:00)
ENERGIE : L'UNION EUROPÉENNE REFUSE DE PAYER LE GAZ EN ROUBLES ET SE PRÉPARE À UNE RUPTURE AVEC MOSCOU
ENERGIE : L'UNION EUROPÉENNE REFUSE DE PAYER LE GAZ EN ROUBLES ET SE PRÉPARE À UNE RUPTURE AVEC MOSCOU

Paris / La Gazette

La demande de Moscou de payer les achats en roubles est « une modification unilatérale et injustifiée des contrats et il est légitime de la rejeter », a déclaré, lundi, la commissaire à l'Energie Kadri Simson

C'est « niet ». L'Union européenne refuse de payer ses achats de gaz à la Russie en roubles et doit se préparer à une rupture dans ses approvisionnements. C'est l'avertissement lancé, lundi 2 mai, par la Commission européenne et la présidence française du Conseil à l'issue d'une réunion d'urgence des ministres de l"Energie des 27 à Bruxelles.

La demande de Moscou de payer les achats en roubles est « une modification unilatérale et injustifiée des contrats et il est légitime de la rejeter », a déclaré la commissaire à l'Energie Kadri Simson. Elle précise que « 97% des contrats [conclus par les entreprises européennes] spécifient la devise pour le paiement et il s'agit soit de l'euro, soit du dollar américain ».

Kadri Simson a affirmé ne pas avoir connaissance d'ouverture de comptes en roubles. « Des paiements sont prévus pour la mi-mai et la majorité des entreprises respecteront les règles des contrats », a-t-elle assuré. La ministre française de la Transition écologique Barbara Pompili, présidente de la réunion, a confirmé la « volonté de respecter les contrats ».

Il est impératif de « diversifier la manière de produire l'électricité et de se chauffer »

« Nous devons nous préparer à une suspension des approvisionnements », a averti la Commissaire européenne. « Il n'y a pas de risques immédiats », a assuré la Commissaire. « Mais nous ne pourrons pas remplacer les 150 milliards de m3 de gaz achetés à la Russie par d'autres sources. Ce n'est pas tenable », a-t-elle reconnu. « Nous pouvons gérer le remplacement de 2/3 des approvisionnements en gaz russe », a-t-elle précisé.

Kadri Simson a insisté sur la nécessité pour les Etats membres de remplir leurs réserves et Barbara Pompili a souligné l'impératif de « diversifier la manière de produire l'électricité et de se chauffer ». « L'Europe doit se débarrasser de la dépendance aux énergies fossiles russes », a affirmé la ministre polonaise Anna Moskwa. « Nos réserves seront à 100% de leurs capacités pour cet hiver », a-t-elle assuré. « Du gaz naturel liquéfié américain a commencé à arriver par la Lituanie et nous allons nous fournir en gaz de Norvège par le Danemark », a-t-elle expliqué.

(Avec Franceinfo)

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus