Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

L'ÉLYSÉE ANNONCE UNE PLUIE D'INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE

20 Janvier 2022 08:54 (UTC+01:00)
L'ÉLYSÉE ANNONCE UNE PLUIE D'INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE
L'ÉLYSÉE ANNONCE UNE PLUIE D'INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS EN FRANCE

Paris / La Gazette

À trois de l'élection présidentielle, la présidence française annonce 21 nouveaux investissements étrangers pour un montant total de plus de 4 milliards d'euros.

Le château de Versailles n'accueillera pas cette année les PDG de multinationales pour la cinquième édition de « Choose France ». Pandémie oblige, la tenue en présentiel de cet événement a été annulée. Cela n'a cependant pas empêché l'Élysée à mettre en avant sa politique au service de l'attractivité de la France, en annonçant quelques grands projets d'investissement étrangers.

Plus de 4 milliards d'euros vont ainsi être injectés en France dans 21 nouveaux projets majoritairement industriels, indique la présidence. Ils doivent permettre la création de 10 000 emplois. À ceux-là s'ajoutent 16 000 créations de CDI intérimaires prévues par Manpower.

Parmi ces investissements variés, le secteur de la santé est plutôt bien représenté. Pfizer compte mettre sur la table plus de 520 millions d'euros dans plusieurs projets, y compris pour sous-traiter la production d'un traitement anti-Covid. Le laboratoire britannique GSK met aussi la main à la poche, entre autres pour la numérisation de son usine de production de vaccins. L'Allemand Merck qui produit notamment des anti-corps monoclonaux devrait, lui, procéder à 600 recrutements.

850 millions d'euros de l'américain Eastman

Côté commerce, Ikea dépensera 650 millions d'euros sur les trois ans, une enveloppe dédiée au transport durable et à l'économie circulaire. Le turc Getir ambitionne quant à lui d'investir dans un réseau de magasins de proximité avec plus de 5 000 emplois à la clef, selon l'Élysée.

Le plus important des projets annoncés est celui du groupe américain Eastman, spécialisé dans la production de matériaux, qui injectera 850 millions d'euros dans une usine de recyclage de plastiques employant 350 personnes, en un lieu qui reste à définir. Son PDG Mark Costa sera reçu à l'Élysée par le président de la République, ont indiqué ses services. Le chef de l'État se rendra ensuite dans le Grand-Est où BASF va construire une usine. Ces deux projets ont reçu le soutien des plans France 2030 et France relance.

La présidence française indique que sur les 57 projets annoncés lors des quatre éditions précédentes de Choose France, 55 se sont concrétisés pour 8 milliards d'euros, correspondant à 13 300 emplois.

(Avec RFI)

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus