Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

PARIS, ROME, MADRID VEULENT QUE LES GAFA CONTRIBUENT À PAYER LES RÉSEAUX TELECOMS DE L'UE

7 Août 2022 20:46 (UTC+01:00)
PARIS, ROME, MADRID VEULENT QUE LES GAFA CONTRIBUENT À PAYER LES RÉSEAUX TELECOMS DE L'UE
PARIS, ROME, MADRID VEULENT QUE LES GAFA CONTRIBUENT À PAYER LES RÉSEAUX TELECOMS DE L'UE

Paris / La Gazette

La France, l'Italie et l'Espagne accentuent la pression sur la Commission européenne pour qu'elle prépare un projet de réglementation garantissant que les géants du numérique contribuent au financement des infrastructures de télécommunications au sein du bloc communautaire, montre un document consulté lundi.

C'est la première fois que trois gouvernements de l'Union européenne expriment leur opinion commune dans ce dossier, alors que les régulateurs européens ont indiqué en mai dernier qu'ils se penchaient sur la possibilité de demander à Google, Meta et Netflix de prendre en charge une partie des coûts de développement des réseaux télécoms.

Dans un document commun, dont Reuters a pu consulter une copie, Paris, Rome et Madrid soulignent que les six principaux fournisseurs de contenus numériques représentant 55% du trafic sur internet.

« Cela entraîne des coûts spécifiques pour les opérateurs télécoms européens en matière de capacité, dans une période durant laquelle ils investissent déjà massivement dans les parties les plus coûteuses des réseaux 5G et fibre », est-il écrit.

France, Italie et Espagne exhortent l'exécutif européen à proposer un projet de loi « garantissant que tous les acteurs du marché contribuent aux coûts des infrastructures numériques », est-il ajouté dans le document.

Deux représentants du gouvernement italien ont confirmé les détails du document conjoint.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des gouvernements français et espagnol.

Selon une étude publiée plus tôt cette année par un lobby du secteur, une contribution annuelle de 20 milliards d'euros de la part des géants du numérique pourrait donner un coup de pouce de 72 milliards d'euros à l'économie européenne.

(Reuters)

Loading...