Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

WASHINGTON REJETTE LES AFFIRMATIONS DE LA RUSSIE SUR LES BIOLABS FINANCÉS PAR LES USA DANS LES PAYS POST-SOVIÉTIQUES.

15 Mai 2022 08:46 (UTC+01:00)
WASHINGTON REJETTE LES AFFIRMATIONS DE LA RUSSIE SUR LES BIOLABS FINANCÉS PAR LES USA DANS LES PAYS POST-SOVIÉTIQUES.
WASHINGTON REJETTE LES AFFIRMATIONS DE LA RUSSIE SUR LES BIOLABS FINANCÉS PAR LES USA DANS LES PAYS POST-SOVIÉTIQUES.

Paris / La Gazette

Le Département d'État américain a rejeté les affirmations de la Russie concernant le financement par Washington de laboratoires de recherche biologique dans un certain nombre de pays post-soviétiques.

Lors d'un point de presse lundi, le porte-parole du département d'État, Ned Price, a accusé Moscou de « mentir » en diffusant des informations erronées.

« Nous savons que ce sont des mensonges. Nous avons été très clairs sur notre position en ce qui concerne la Convention sur les armes chimiques (Chemical Weapons Convention-CWC), où des pays comme - et la Convention sur les armes biologiques (Biological Weapons Convention-BWC)- où l'Ukraine se situe par rapport à la CWC et à la BWC, où d'autres pays se situent », a déclaré M. Price, ajoutant que la position de Washington sur la question diffère de celle de la Russie.

Des responsables russes ont récemment affirmé que les États-Unis ont contribué financièrement au fonctionnement de laboratoires de recherche biologique en Ukraine, en Moldavie, en Géorgie et en Azerbaïdjan. Moscou a cité ces affirmations en parlant du lancement de ce qu'elle appelle « une opération spéciale » mais que la communauté internationale qualifie de « guerre totale » sur le territoire de l'Ukraine déclanchée le 24 février 2022.

Les affirmations de la partie russe ne sont pas restées sans réponse.

Le Service de sécurité de l'État d'Azerbaïdjan a officiellement dénoncé l'existence de tout biolab à l'intérieur des frontières du pays.

« Les représentants de la Fédération de Russie ont exprimé à plusieurs reprises, y compris dans le cadre d'événements internationaux, certaines opinions sur les activités en Azerbaïdjan des centres qui mèneraient des recherches scientifiques sur les armes biologiques avec le soutien financier des pays tiers. Ces déclarations, faites sans indiquer aucun fait, provoquent une certaine inquiétude parmi le public de notre république », a déclaré le Service de sécurité de l'État d'Azerbaïdjan dans un communiqué publié le 7 mai 2022.

« À cet égard, nous notons que de tels centres scientifiques n'ont jamais fonctionné en Azerbaïdjan, aucune recherche n'a été menée qui pourrait nuire à la santé de la population du pays ou des citoyens des États voisins », indique le même communiqué.

Entre-temps, plus tôt cette année, les autorités du Kazakhstan ont également nié l'existence des soi-disant laboratoires de recherche biologique financés par les États-Unis sur le territoire du pays. Les médias russes ont alors affirmé qu'une installation biologique financée par les États-Unis près d'Almaty avait été compromise, entraînant une possible fuite d'agents pathogènes dangereux lors d'une agitation au Kazakhstan en janvier 2022.

Les autorités kazakhes ont catégoriquement rejeté ces allégations, affirmant que l'installation, qui a été construite en 2017, n'a jamais accueilli de recherches sur les armes biologiques et a fonctionné comme un centre d'étude des infections potentiellement dangereuses.

Dans le même temps, les autorités américaines ont averti en mars que, dans le cadre de la campagne de désinformation, la Russie pourrait déployer des armes biologiques en Ukraine. La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a ensuite déclaré que Moscou avait la « capacité » de recourir à une telle attaque.

Loading...