Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LA MISSION ARCHÉOLOGIQUE "BOYUL KZESIK", SOUTENUE PAR LE MINISTÈRE FRANÇAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, POURSUIT CET ÉTÉ SES FOUILLES EN AZERBAÏDJAN, PRÈS DE QARACINAR

29 Juillet 2022 14:30 (UTC+01:00)
LA MISSION ARCHÉOLOGIQUE "BOYUL KZESIK", SOUTENUE PAR LE MINISTÈRE FRANÇAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, POURSUIT CET ÉTÉ SES FOUILLES EN AZERBAÏDJAN, PRÈS DE QARACINAR
LA MISSION ARCHÉOLOGIQUE "BOYUL KZESIK", SOUTENUE PAR LE MINISTÈRE FRANÇAIS DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, POURSUIT CET ÉTÉ SES FOUILLES EN AZERBAÏDJAN, PRÈS DE QARACINAR

Paris / La Gazette

La mission de recherche archéologique appelée « Boyuk Kesik » menée par M. Giulio Palumbi, archéologue du Laboratoire de recherche CEPAM, CNRS-Nice, de l’Université Côte d’Azur, reprend pendant l’été près de Qaracinar dans le district de Goranboy d'Azerbaïdjan.

Cette mission est le fruit d’un partenariat et d’un cofinancement entre l’Académie Nationale des Sciences d’Azerbaïdjan et le Ministère français de l’Europe et des Affaires Etrangères. Les équipes franco-azerbaïdjanaises de la mission « Boyuk Kesik » mènent depuis 2004 des fouilles sur plusieurs sites : à Soyuq Bulaq, dans le district d’Ağstafa, à Mentesh Tepe, dans le district de Tovuz, et donc à Qaracinar, qui est désormais le principal lieu de recherche.

Celles-ci concernent les modes de vie des populations dénommées « Kura-Araxe » et « Early Kurgans » qui se sont succédé sur place pendant l’Age de Bronze, au troisième millénaire avant notre ère. Les principaux vestiges des « Early Kurgans » sont des traces d’architecture en bois et des tumuli funéraires appelés « kurgans », une pratique très rare dans la région du Caucase. De dimensions monumentales, ces tombes contiennent un mobilier très riche en métaux et en objets précieux.

Au programme de cette nouvelle saison de fouille, l’élargissement et l’approfondissement du périmètre de recherche, ainsi que le prélèvement de céramiques et de toutes sortes d’échantillons. Ces fouilles permettent de nouvelles avancées scientifiques pour mieux appréhender le mode des populations ancestrales du Caucase.

Source:Ambassade de France en Azerbaïdjan

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus