Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

GUERRE EN UKRAINE : LA FRANCE VA ENVOYER DES VÉHICULES DE TRANSPORT BLINDÉS

28 Juin 2022 13:29 (UTC+01:00)
GUERRE EN UKRAINE : LA FRANCE VA ENVOYER DES VÉHICULES DE TRANSPORT BLINDÉS
GUERRE EN UKRAINE : LA FRANCE VA ENVOYER DES VÉHICULES DE TRANSPORT BLINDÉS

Paris / La Gazette

Dans un entretien au quotidien Parisien-Aujourd’hui en France publié lundi 27 juin 2022, le ministre des Armées Sébastien Lecornu a annoncé l'envoi de véhicules de transport blindés en Ukraine.

La France va envoyer des véhicules blindés de transport de troupes en Ukraine, a annoncé le ministre des Armées Sébastien Lecornu dans un entretien au Parisien-Aujourd’hui en France, diffusé lundi 27 juin 2022 dans la soirée sur le site internet du quotidien.`

« Pour se déplacer rapidement dans des zones sous le feu ennemi, les armées ont besoin de véhicules blindés », a-t-il souligné. La France va donc « livrer, dans des quantités significatives, des véhicules de transport de ce type, des VAB (Véhicules de l’avant blindés), qui sont armés », ajoute-t-il.

Sébastien Lecornu a confirmé par ailleurs l’envoi à l’Ukraine de six canons Caesar supplémentaires, fleuron de l’artillerie française, au-delà des douze déjà déployés face aux Russes.

Il ne donne en revanche aucune précision sur la date prévue pour l’envoi de ce renfort supplémentaire qui avait été annoncé par le chef de l’État Emmanuel Macron le 16 juin lors de sa visite à Kiev.

Quid des de missiles anti-navires ?

Quant à la livraison de missiles anti-navires, demandée par Kiev pour « ouvrir des brèches dans ce blocus maritime imposé par la Russie et qui prive de nombreux pays de livraisons de céréales et de matière premières », cela « fait partie des dossiers examinés », a ajouté le ministre, sans donner plus de détails.

Depuis le début de l’offensive militaire lancée par Moscou en Ukraine le 24 février, Paris a livré à Kiev, au-delà des canons Caesar, des missiles anti-chars Milan ou encore des missiles anti-aériens Mistral.

Mi-avril, Florence Parly, alors ministre des Armées, avait chiffré à plus de cent millions d’euros les équipements militaires livrés par la France à l’Ukraine.

(OuestFrance)

Loading...