Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

GUERRE EN UKRAINE : RENAULT QUITTE LA RUSSIE. MOSCOU DEVIENT PROPRÉTAIRE DE SES ACTIFS

16 Mai 2022 15:37 (UTC+01:00)
GUERRE EN UKRAINE : RENAULT QUITTE LA RUSSIE. MOSCOU DEVIENT PROPRÉTAIRE DE SES ACTIFS
GUERRE EN UKRAINE : RENAULT QUITTE LA RUSSIE. MOSCOU DEVIENT PROPRÉTAIRE DE SES ACTIFS

Paris / La Gazette

Les combats sont loin d’être terminés. Mais cela n’empêche pas l’armée ukrainienne de faire reculer les troupes russes près de Kharkiv. La Finlande est de son côté plus proche que jamais d’une adhésion à l’Otan. La Suède entend suivre la même trajectoire.

Renault officialise sa sortie de la Russie

En raison de l’offensive russe menée en Ukraine, le constructeur automobile français a officialisé la fin de sa présence en Russie. Renault avait déjà suspendu ses activités le 23 mars dernier. Malgré sa sortie, le groupe va devoir laisser ses actifs à la Russie, dont elle est désormais propriétaire. Le ministère russe de l’Industrie et du commerce a confirmé ces informations ce lundi 16 mai : « Des accords ont été signés pour un transfert des actifs russes du groupe Renault à la Fédération de Russie et au gouvernement de Moscou. » C’est en tout cas une « décision difficile mais nécessaire » pour le PDG de Renault, Luca de Meo.

Un hôpital ciblé par les troupes russes

À Sievierodonetsk, dans la région de Louhansk, un hôpital ukrainien a été visé, dimanche 15 mai, par des frappes de la part de l’armée russe. Selon le gouverneur de la région de Louhansk, neuf civils ont été blessés à l’issue de ces tirs. Le gouverneur a ajouté : « Ces derniers jours, les Russes ont lancé 11 attaques d’artillerie sur Sieverodonetsk. » En plus de l’hôpital, des « maisons, une usine chimique, une école » ont également été touchées.

La Suède veut candidater à l’Otan

Dimanche 15 mai, la Première ministre suédoise Magdalena Andersson a estimé qu’une candidature commune à l’Otan avec la Finlande était ce qu’il y avait de « mieux » pour la Suède, et pour maintenir sa sécurité face à l’offensive russe, relate TF1 Info. La Première ministre suédoise est attendue ce lundi 16 mai au Parlement afin de s’assurer « d’un large soutien parlementaire pour une candidature à l’Otan ». Le parti social-démocrate au pouvoir a d’ailleurs approuvé une candidature à l’Otan. « Ensuite nous pourrons prendre une décision du gouvernement », a déclaré Magdalena Andersson.

(Avec valeursactuelles)

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus