Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEVRAIT RALENTIR À 2,2% EN 2023 SELON L'OCDE

24 Novembre 2022 00:07 (UTC+01:00)
LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEVRAIT RALENTIR À 2,2% EN 2023 SELON L'OCDE
LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE DEVRAIT RALENTIR À 2,2% EN 2023 SELON L'OCDE

Paris / La Gazette

La croissance du produit intérieur brut (PIB) mondial devrait passer de 3,1 % cette année à 2,2 % en 2023, a indiqué l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) dans ses dernières Perspectives économiques mardi.

Le chiffre de 2022 représente environ la moitié du rythme enregistré en 2021 lors du rebondissement de la pandémie, et le taux de croissance projeté pour 2023 est bien inférieur à celui prévu avant le déclenchement du conflit Russie-Ukraine.

« L'Asie sera le principal moteur de la croissance en 2023 et 2024, tandis que l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud connaîtront une croissance très faible », indique le rapport.

Selon l'OCDE, les principaux marchés émergents d'Asie devraient représenter près des trois quarts de la croissance du PIB mondial en 2023, tandis que les économies des États-Unis et de l'Europe devraient ralentir.

« Freinée par les prix élevés de l'énergie et des denrées alimentaires, la faiblesse de la confiance, la persistance des goulets d'étranglement de l'offre et l'impact initial du resserrement de la politique monétaire, la croissance annuelle de la zone euro en 2023 devrait être de 0,5 % », indique l'organisation.

L'économie des États-Unis ne progresserait que de 0,5 % en 2023, contre 1,8 % en 2022.

Les marchés de l'énergie restent parmi les risques de baisse importants.

« L'Europe a fait beaucoup d'efforts pour reconstituer ses réserves de gaz naturel et freiner la demande, mais l'hiver dans l'hémisphère nord sera certainement difficile », note l'organisation, qui ajoute que la hausse des prix du gaz ou les ruptures pures et simples d'approvisionnement en gaz entraîneraient une croissance nettement plus faible et une inflation plus élevée en Europe et dans le monde en 2023 et 2024.

L'accélération des investissements dans l'adoption et le développement de sources d'énergie et de technologies propres sera cruciale pour diversifier les approvisionnements énergétiques et assurer la sécurité énergétique, a affirmé l'OCDE.

Loading...