Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

PATRIMOINE À PARIS : LES MONTAGES D'ANNE HIDALGO NE PLAISENT PAS DU TOUT À L'UNESCO

17 Novembre 2021 16:39 (UTC+01:00)
PATRIMOINE À PARIS : LES MONTAGES D'ANNE HIDALGO NE PLAISENT PAS DU TOUT À L'UNESCO
PATRIMOINE À PARIS : LES MONTAGES D'ANNE HIDALGO NE PLAISENT PAS DU TOUT À L'UNESCO

Paris / La Gazette

L’Unesco aurait refusé un projet de « zone tampon » proposé par la maire de Paris qui aurait permis de construire des tours à proximité des berges de Seine, classées par l'organisation au patrimoine mondial, affirme mercredi 10 novembre Le Canard enchaîné.

Pour l'UNESCO la construction d'un gratte-ciel est incompatible avec le statut de patrimoine mondial de l’humanité. Selon l’hebdomadaire satirique, Anne Hidalgo aurait soumis à la branche de l’ONU, en juillet dernier, un plan de protection des rives de Seine, classées, habilement tourné pour permettre la construction de la Tour triangle. Une pratique qui ne serait pas nouvelle pour la gauche parisienne.

Ce camouflet intervient alors que le chantier de la Tour Triangle doit bientôt débuter, et que la zone tampon prévoyait d’ailleurs d’étranges courbes permettant la mise en chantier du building de 180 mètres, mais aussi la surélévation d’autres bâtiments, à Montparnasse ou à Bercy.

Il s'agit d'une démonstration supplémentaire de l'incohérence des choix de la maire de Paris qui, alors qu'elle brigue la Présidence de la République, prend des décisions dont les parisiens ne comprennent pas toujours la logique. Sa politique de la circulation, visant à rendre la voiture quasiment inutilisable dans la capitale, provoque des embouteillages monstres, et pénalise les banlieusards qui viennent y travailler. Les associations environnementales sont vent debout contre l'état de salubrité de la ville. L'animateur Stéphane Bern, grand défenseur du patrimoine, a lui-même déclaré qu'il "quittait Paris, devenue une poubelle".

Peu compréhensibles également sont ses options de politique étrangère, peu compatible avec la mission d'un élu municipal, notamment son appui soutenu aux activistes arméniens, dans leur projets d'invasion de territoires de l'Azerbaïdjan.

Loading...