Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

QUEL AVENIR POUR L'OMC ?

1 Décembre 2021 01:16 (UTC+01:00)
QUEL AVENIR POUR L'OMC ?
QUEL AVENIR POUR L'OMC ?

Par Eric Olivier

Le vendredi 26 nov. devait se conclure, à Genève, la 12e conférence bisannuelle des ministres du Commerce des États membres de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Finalement, en raison de la 5e vague pandémique, la conférence a été reportée à une date ultérieure. Ce sommet était attendu dans la perspective de discuter de la possibilité de produire les vaccins contre le Covid-19 dans les pays en développement. C’était l’une des priorités fixées par la directrice générale de l’OMC, Mme Ngozi Okonjo-Iweala.

La nécessité d’une coopération internationale s’étend des domaines importants pour un large échantillon des membres de l’OMC. 5 réformes en particulier sont essentielles : la révision des pratiques de travail de l’organisation ; le suivi et l’évaluation ; la préparation de la négociation de nouveaux accords ; la réforme du système de règlement des différends de l’OMC ; la résolution de ce que Wu a appelé le problème “Chine Inc.”.

Depuis plusieurs années, l’incapacité actuelle de l’Organisation Mondiale du Commerce à jouer un rôle actif en faveur de la libéralisation du commerce, des biens et des services, participe à la crise du multilatéralisme et à la montée des tensions entre les États-Unis et la Chine.

Dans cette veine, on se souvient des critiques acerbes de l’ancien président des USA adressées à l’OMC, qu’il jugeait trop clémente vis-à-vis de la Chine. Donald Trump avait également apposé son veto à la nomination de juges de l’Organe d’Appel (OA), entraînant de fait la paralysie du mécanisme de règlement des différends, clef de voûte de l’institution.

Avec l’arrivée de Joe Biden, on pensait que ce dernier allait être plus favorable au multilatéralisme commercial et à l’OMC. Toutefois, le président américain semble tout aussi préoccupé que son prédécesseur par l’affirmation de la puissance chinoise et surtout ses subventions massives aux entreprises nationales.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus