Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

LES TALIBANS INTERDISENT LES SALONS DE BEAUTÉ POUR FEMMES EN AFGHANISTAN

5 Juillet 2023 18:57 (UTC+01:00)
LES TALIBANS INTERDISENT LES SALONS DE BEAUTÉ POUR FEMMES EN AFGHANISTAN
LES TALIBANS INTERDISENT LES SALONS DE BEAUTÉ POUR FEMMES EN AFGHANISTAN

Paris / La Gazette

Les talibans ont ordonné la fermeture des salons de coiffure et de beauté en Afghanistan, dernière restriction en date imposée aux femmes.

Les talibans interdisent les salons de beauté pour femmes en Afghanistan, selon un porte-parole du gouvernement, ce qui constitue la dernière atteinte aux droits et libertés des femmes et des jeunes filles dans le pays.

L'ordre du gouvernement, confirmé mardi, fait suite aux décrets interdisant aux femmes l'accès à l'éducation, aux espaces publics et à la plupart des formes d'emploi depuis que les talibans ont pris le pouvoir en août 2021, alors que les forces américaines et de l'OTAN se retiraient du pays.

Le porte-parole du ministère de la vertu et des mœurs, dirigé par les talibans, Mohammad Sidik Akif Mahajar, n'a pas donné de détails sur l'interdiction. Il a seulement confirmé le contenu d'une lettre circulant sur les réseaux sociaux.

La lettre du ministère, datée du 24 juin, indique qu'elle transmet un ordre verbal du chef suprême, Haibatullah Akhunzada.

L'interdiction vise la capitale, Kaboul, et toutes les provinces, et donne aux salons de coiffure du pays un préavis d'un mois pour cesser leurs activités. À l'issue de cette période, ils doivent fermer et présenter un rapport sur leur fermeture.

La lettre n'indique pas les raisons de l'interdiction. Elle intervient quelques jours après qu'Akhunzada a affirmé que son gouvernement avait pris les mesures nécessaires pour améliorer la vie des femmes en Afghanistan.

Mohammad Sadeq Akif Muhajir, porte-parole du ministère de la promotion de la vertu et de la prévention du vice, n'a pas voulu dire pourquoi le nouvel ordre avait été donné.

« Une fois qu'ils seront fermés, nous en communiquerons la raison aux médias », a-t-il indiqué à l'agence de presse AFP.

M. Muhajir a expliqué que les entreprises avaient reçu un délai pour fermer leurs portes afin de pouvoir écouler leurs stocks sans subir de pertes. Une copie de l'ordonnance vue par l'AFP indique qu'elle est « basée sur une instruction verbale du guide suprême ».

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus