Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

L'UNESCO ADOPTE UNE PROPOSITION DE L'AZERBAÏDJAN SUR LE "PROCESSUS DE BAKOU"

20 Octobre 2022 17:27 (UTC+01:00)
L'UNESCO ADOPTE UNE PROPOSITION DE L'AZERBAÏDJAN SUR LE "PROCESSUS DE BAKOU"
L'UNESCO ADOPTE UNE PROPOSITION DE L'AZERBAÏDJAN SUR LE "PROCESSUS DE BAKOU"

Paris / La Gazette

La 215e session du Conseil Exécutif de l'UNESCO, qui s'est tenue à Paris, a adopté la deuxième décision proposée par l'Azerbaïdjan sur « Le Processus de Bakou : Faire progresser le dialogue interculturel pour la sécurité humaine, la paix et le développement durable » le 19 octobre, a déclaré sur son compte Twitter la Commission nationale azerbaïdjanaise pour l'UNESCO.

« Nous exprimons notre profonde gratitude à tous les pays pour leur précieux soutien », a remercié dans sa publication la Commission azerbaïdjanaise, à l'issue de l'adoption dela dite proposition par l'UNESCO.

Lancé en 2008, le Processus de Bakou s'emploie depuis 14 ans à créer une plateforme positive pour un échange de vues ouvert et respectueux entre des individus et des groupes d'origines ethniques, culturelles, religieuses et linguistiques différentes, vivant sur différents continents, sur la base de la compréhension et du respect mutuels.

Reconnaissant le succès du processus de Bakou à ce jour, le rapport annuel (2017) du Secrétaire général des Nations unies à l'Assemblée générale des Nations unies sur le dialogue interculturel et interreligieux et la culture de la paix (A/72/488) contenait une référence au Forum mondial sur le dialogue interculturel, en tant que plateforme mondiale clé pour la promotion du dialogue interculturel. L'une des deux résolutions correspondantes (A/RES/72/136) soulignait également l'importance du Forum de Bakou.

Convoqué tous les deux ans, l'événement phare du Processus de Bakou est le Forum mondial sur le dialogue interculturel. Tout au long des quatre premières éditions du Forum, organisées par le gouvernement azerbaïdjanais en partenariat avec l'UNESCO, l'Alliance des civilisations des Nations unies, l'Organisation mondiale du tourisme des Nations unies (OMT), le Conseil de l'Europe, l'ISESCO et, en 2017, l'UNFAO, les participants ont cherché à comprendre comment le dialogue au sein de diverses communautés peut créer des tensions - par exemple lorsque la méfiance et l'incompréhension sont exposées - mais aussi favoriser la compréhension. En explorant ce thème et d'autres thèmes connexes, les Forums précédents ont cherché à renforcer et à élargir la base conceptuelle et la définition opérationnelle du DCI afin de parvenir à une véritable application mondiale, en s'éloignant de l'eurocentrisme ou de l'orientation "occidentale" suggérés pour embrasser des contextes socioculturels plus larges et des valeurs véritablement universelles.

Situé au carrefour des cultures et des civilisations, l'Azerbaïdjan représente une jonction entre l'Est et l'Ouest et entre le Nord et le Sud. De par sa situation géographique, son histoire, ses traditions et sa forte présence sur la scène internationale, l'Azerbaïdjan a acquis la réputation d'être un pont entre les civilisations et un lieu unique de dialogue interculturel.

Le développement historique de ce pays en tant qu'exemple de république démocratique et laïque à majorité musulmane, sa position géographique et sa population multiethnique ont mis en place des conditions favorables à la propagation de différentes religions et croyances dans le pays à différentes époques. Au fil des siècles, l'Azerbaïdjan a abrité diverses communautés et nationalités d'origines et de religions différentes, vivant dans des conditions de coopération et d'amitié mutuelles. L'expérience de l'Azerbaïdjan, malgré les difficultés, est l'exemple d'un pays qui avance vers un progrès substantiel grâce à l'inclusion.

Aujourd'hui, l'Azerbaïdjan est un pays au développement dynamique qui construit un État moderne et laïc, fondé sur de solides traditions culturelles. C'est un pays riche en énergie dont le niveau de vie et l'économie continuent de croître, comme en témoigne le boom de la construction à Bakou, la capitale. Mélange intéressant de modernité et d'histoire ancienne, Bakou n'est pas seulement une ville dotée d'un grand complexe industriel, mais c'est aussi une ville à la vie culturelle et scientifique riche et une ville multiculturelle avec des émissions et des journaux publiés en plusieurs langues. Après avoir accueilli les tout premiers Jeux européens en 2015, l'Azerbaïdjan a organisé les Jeux de la solidarité islamique en 2017.

L'Azerbaïdjan a pour tradition d'accueillir des invités du monde entier afin de les engager dans un dialogue pour une meilleure compréhension et une coopération pacifique. Depuis 2011, l'Azerbaïdjan accueille le Forum mondial sur le dialogue interculturel, en partenariat avec l'UNAOC, l'UNESCO, l'OMT, le Conseil de l'Europe et l'ISESCO. Grâce à cette initiative connue sous le nom de "Processus de Bakou", l'Azerbaïdjan reconnaît le pouvoir du dialogue interculturel et démontre que ces rencontres rapprochent tous les peuples et créent les conditions de relations interculturelles positives et inclusives.

En même temps, étant membre d'organisations islamiques et européennes, l'Azerbaïdjan absorbe les valeurs des deux civilisations, ce qui lui permet d'assumer un rôle de véritable pont. C'est une raison supplémentaire pour laquelle l'Azerbaïdjan est appelé un pont entre les civilisations.

Slider Image 1
L'UNESCO ADOPTE UNE PROPOSITION DE L'AZERBAÏDJAN SUR LE "PROCESSUS DE BAKOU" - Gallery Image
Loading...
L'info de A à Z Voir Plus