Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

KARABAKH : UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS TUÉ PAR DES TIRS ARMÉNIENS. L'AZERBAÏDJAN RIPOSTE VIGOUREUSEMENT

3 Août 2022 22:47 (UTC+01:00)
KARABAKH : UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS TUÉ PAR DES TIRS ARMÉNIENS. L'AZERBAÏDJAN RIPOSTE VIGOUREUSEMENT
KARABAKH : UN SOLDAT AZERBAÏDJANAIS TUÉ PAR DES TIRS ARMÉNIENS. L'AZERBAÏDJAN RIPOSTE VIGOUREUSEMENT

Paris / La Gazette

Mercredi matin, des « tirs intenses » ont visé des positions de l'armée azerbaïdjanaise dans le district de Latchine, une zone tampon entre la frontière arménienne et le Karabakh. Un conscrit azerbaïdjanais a été tué dans ces tirs venus de « formations militaires arméniennes illégales »,

Des heurts armés meurtriers se produisent régulièrement entre troupes azerbaïdjanaises et arméniennes malgré l'instauration en novembre 2020 d'un cessez-le-feu, qui avait mis fin à une guerre de six semaines.

« Le 3 août, des membres des formations armées arméniennes ont procédé à un bombardement intensif des positions des unités de l'armée azerbaïdjanaise déployées sur le territoire de l'Azerbaïdjanen direction de la région de Latchine », a annoncé dans son communisué le ministère de la Défense d'Azerbaïdjan.

« En conséquence, le militaire actif de l'armée azerbaïdjanaise Anar Kyazimov a été blessé par balle et est tombé en martyr », selon toujours la même source.

Après une première guerre qui a fait plus de 30.000 morts au début des années 1990, l'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont affrontés à nouveau à l'automne 2020 pour le contrôle du Karabakh, une région montagneuse qui avait fait sécession de l'Azerbaïdjan.

Plus de 6.500 personnes ont été tuées dans cette nouvelle guerre perdue par l'Arménie. Dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu négocié par Moscou, qui a déployé des soldats de maintien de la paix au Karabakh, Erevan a rendu à l'Azerbaïdjan d'importants territoires qu'il maintenait sous son occupation depuis près de 30 ans.

Malgré une timide détente diplomatique entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, les incidents armés restent fréquents dans la zone ou le long de la frontière officielle entre les deux pays.

Des positions de combat arméniennes détruites au Karabakh

« Le contrôle a été établi sur plusieurs hauteurs importantes », dont des collines, a déclaré le ministère azerbaïdjanais de la Défense dans un communiqué, ajoutant que ses forces étaient en train de fortifier ces positions.

« En violation flagrante des dispositions de la déclaration du 10 novembre 2020, les membres des groupes armées arméniennes illégaux ont commis un acte terroriste contre les unités de l'armée azerbaïdjanaise sur le territoire de déploiement temporaire des forces russes de maintien de la paix ce 3 août . Le soldat de l'armée Azerbaïdjanaise Anar Kazimov a été tué par balle.

En outre, des membres des groupes armés arméniens illégaux ont tenté de s'emparer de la hauter de Gyrkhgiz, situé dans une chaîne de montagnes couvrant les régions de Kalbadjar et de Latchine, et d'y établir de nouvelles positions de combat », lit-on dans le communiqué.

Selon la même source, « à la suite d'une opération antiterroriste intitulée "Vengeance" menée par les unités de l'armée azerbaïdjanaise, la hauteur de Girkhgiz, ainsi que Saribaba, situé le long de la crête du Karabakh dans le Petit Caucase, et un certain nombre d'autres hauteurs importantes ont passées sous le contrôle de l'armée azebaïdjanaise.

Actuellement, des travaux de génie sont effectués par les unités azerbaïdjanaises pour créer de nouvelles positions et tracer des routes de soutien.

Au cours de l'opération, plusieurs positions de combat des groupes armés arméniens illégaux ont été détruites, l'unité militaire du village de Yukhari Oratagh de l'ancien district d'Aghdere a été touchée par les frappes aériennes. Les effectifs des groupes armés arméniens illégaux, ainsi que plusieurs obusiers D-30, des véhicules militaires et une grande quantité de munitions ont également été détruits ».

Le ministère azerbaïdjanais a églament évoqué que « l'Azerbaïdjan a déclaré à plusieurs reprises que la présence des forces armées arméniennes et des groupes armés arméniens illégaux sur les territoires azerbaïdjanais, où les forces de maintien de la paix russes sont temporairement stationnées, reste une source de danger », tout en ajoutant que « la démilitarisation de ces territoires, le retrait complet des troupes arméniennes de ces territoires et le désarmement des groupes armés arméniens illégaux revêtent une importance particulière ».

Il n'est pas étonnant que certains médias français communiquent sur le décès de soldats arméniens lors de la contre-attaque azerbaïdjanaise, mais ne font pas mention de la violation des accords de paix par l'Arménie, qui a entraîné la mort d'unjeune soldat azerbaïdjanais et ce qui n'est qu'une riposte de Bakou à une acte qui relève du terrorisme.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus