Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE PSG ET L''OM DANS LE VISEUR DU FAITPLAY FINANCIER DE L' UEFA

21 Août 2022 15:00 (UTC+01:00)
LE PSG ET L''OM DANS LE VISEUR DU FAITPLAY FINANCIER DE L' UEFA
LE PSG ET L''OM DANS LE VISEUR DU FAITPLAY FINANCIER DE L' UEFA

Paris / La Gazette

L'UEFA surveille les finances du Paris Saint-Germain et de l'Olympique de Marseille et leur a adressé un "accord de règlement" prévoyant des pénalités financières. Les deux clubs français engagés en Ligue des champions « ont l'obligation de revenir progressivement dans les clous sous peine d'écoper de sanctions plus sévères dans un avenir proche ».

Les finances du Paris Saint-Germain et de l'Olympique de Marseille font l'objet d'une surveillance de l'UEFA, qui a adressé aux deux clubs un « accord de règlement » prévoyant des pénalités financières, a appris l'AFP de sources ayant connaissance du dossier, confirmant une information de L'Équipe. Ces accords de règlement prévoient « une pénalité financière minime » et « des objectifs à atteindre » concernant l'OM, a indiqué l'une de ces sources, précisant que « les pénalités pourraient s'aggraver » en cas d'objectifs non tenus dans le cadre du fair-play financier.

Mise en garde contre des « sanctions plus sévères »

Une procédure similaire touche le PSG, qui « doit encore faire entendre sa défense » auprès de l'instance de contrôle financier des clubs (ICFC) de la Confédération européenne, a précisé une autre source ayant connaissance du dossier. Selon le quotidien L'Équipe, les deux clubs français engagés en Ligue des champions « ont l'obligation de revenir progressivement dans les clous sous peine d'écoper de sanctions plus sévères dans un avenir proche », mais ils peuvent refuser les propositions de l'UEFA, au risque de se voir infliger prochainement des sanctions fermes.

« De nombreux clubs sont dans le viseur de l'UEFA, tous travaillent à se conformer aux nouvelles » règles, affirme à l'AFP une source ayant connaissance du dossier, sans néanmoins citer les noms des équipes concernées. L'UEFA a réformé au printemps son fair-play financier (FPF) en l'assouplissant : désormais, les clubs devront limiter les salaires de leurs joueurs et entraîneurs, les indemnités de transfert et les commissions d'agent à 70% de leurs revenus à partir de la saison 2025-2026, une mesure mise en oeuvre progressivement. Sollicités par l'AFP, le PSG, l'OM et l'UEFA n'ont pas souhaité apporter de commentaire.

(avec Europe1)

Loading...