Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LES FEMMES AZERBAÏDJANAISES VOTENT DEPUIS 104 ANS

5 Mars 2022 14:26 (UTC+01:00)
LES FEMMES AZERBAÏDJANAISES VOTENT DEPUIS 104 ANS
LES FEMMES AZERBAÏDJANAISES VOTENT DEPUIS 104 ANS

Il n’est jamais inutile de repréciser le contexte de ce pays singulier et assez mal connu. L’Azerbaïdjan reste un pays hybride, à la fois occidental et oriental. Sa population est essentiellement de confession musulmane et son mode de gouvernement est laïc.
La première République Démocratique azerbaïdjanaise a été proclamée le 28 mai 1918. À cette époque, pour mettre en place un cadre juridique viable, le pays s’était fortement inspiré des institutions occidentales : un Parlement national avait été créé, des droits pour les libertés individuelles avaient été garantis, mais surtout, le droit de vote pour les femmes avait été institué.

Et le 28 mai 1918, pour la première fois dans le monde musulman, la République démocratique d’Azerbaïdjan reconnait officiellement le droit de vote des femmes, plaçant celles-ci sur un pied d'égalité avec les hommes. Au paragraphe de la Déclaration d'indépendance nationale, qui proclame la création de la République, il est stipulé : « La République démocratique d'Azerbaïdjan garantit le statut juridique et la patrie à tous les citoyens vivant dans le pays, sans distinction de nationalités, de confessions, de classes et de genres ».

Les femmes azerbaïdjanaises ont également pris une part active aux élections au Parlement azerbaïdjanais tenues le 8 décembre 1918.

Il convient de noter que des représentants de 11 partis politiques et de 12 ethnies étaient représentés dans ce parlement qui, avant l'occupation russe du 28 avril 1920, a tenu 145 réunions et adopté 230 lois. 100 jeunes azerbaïdjanais sont partis étudier dans des universités européennes aux frais du gouvernement.

Le dirigeant fondateur de la République, Mohammad Amin Rasulzade, a déclaré dans un discours au congrès du parti Musavat qu'il a fondé :

"Les femmes musulmanes ne peuvent pas et ne doivent pas rester emprisonnées dans une période où les femmes de toutes les autres nations participent au mouvement sociopolitique sur un pied d'égalité avec les hommes, contribuant ainsi au succès de leur nation."

La prochaine étape franchie pour renforcer le suffrage des femmes azerbaïdjanaises a été réaffirmée par la loi "sur les élections à l'Assemblée constituante" adoptée par le Parlement de la République populaire d'Azerbaïdjan le 21 juillet 1919. Le chapitre 1 du Statut stipule : "L'Assemblée constituante est composée de membres élus par la population, sans distinction de sexe, au suffrage égal, au scrutin direct et anonyme, et à la représentation proportionnelle." Le chapitre 2 stipulait que "les citoyens de la république des deux sexes ont le droit de participer aux élections à l'Assemblée constituante".

Ainsi, le gouvernement de la République démocratique d'Azerbaïdjan a réaffirmé son intention de donner aux femmes le suffrage actif dans la loi et dans la pratique.

La Nouvelle-Zélande a été le premier pays en 1893 à accorder aux femmes le droit de vote. La Norvège, la Finlande et l'Islande sont parmi les premiers pays d'Europe à accorder le droit de vote aux femmes. Bien que la question des droits des femmes ait été soulevée pour la première fois par Olympe de Gouges pendant la Révolution française, les femmes ont obtenu le droit de vote en France qu’en 1944.

Photo : Statue d'une femme libérée, Fuad Abdurahmanov, Bakou

Par Haci Abdulla du Centre de Traduction d’Etat d’Azerbaïdjan, traduction française par Farhad Taghizade

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus