Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

CARBURANTS : JOURNÉE DÉCISIVE POUR LES MOUVEMENTS DE GRÈVE, SOUS LA MENACE DE RÉQUISITIONS

12 Octobre 2022 11:00 (UTC+01:00)

Sous le feu des critiques de l'opposition, le gouvernement a dégainé mardi la menace d'un recours à l'arme ultime. Tancée par l'opposition à l'Assemblée nationale, la Première ministre Elisabeth Borne a annoncé la réquisition des personnels pour débloquer les dépôts de carburants du groupe Esso-ExxonMobil.

Un accord salarial avait été conclu la veille au sein de ce géant pétrolier par deux organisations syndicales, majoritaires à l'échelle du groupe mais pas dans ses raffineries.

Mme Borne a également évoqué la possibilité de réquisitions chez TotalEnergies.

Amorce de dialogue? ce groupe a convié les syndicats représentatifs qui "ne participent pas au mouvement de grève" à une réunion de "concertations et d'échanges" mercredi après-midi.

"Si la CGT lève tous les blocages de sites avant demain midi, elle sera bienvenue à cette réunion de dialogue", a précisé le géant français de l'énergie.

Le gouvernement entend mettre au plus vite un terme à des scènes désormais familières dans tout le pays ou presque : des stations-service fermées, d'interminables files d'attente, des prix en hausse et le moral des automobilistes en berne.

Ainsi Elisabeth Borne a souligné devant la représentation nationale la portée de l'accord intervenu lundi chez Esso-ExxonMobil : "Le dialogue social, c'est avancer, dès lors qu'une majorité s'est dégagée. Ce ne sont pas des accords a minima. Les annonces de la direction sont significatives".

"Dès lors, j'ai demandé aux préfets d'engager, comme le permet la loi, la procédure de réquisition des personnels indispensables au fonctionnement des dépôts de cette entreprise" à Gravenchon(Seine-Maritime) et Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône), a enchaîné la Première ministre.

Loading...