Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

CARBURANTS : LES GRÉVISTES MAINTIENNENT LEURS POSITIONS MALGRÉ LA MENACE DE RÉQUISITIONS DU GOUVERNEMENT

12 Octobre 2022 10:53 (UTC+01:00)

Le gouvernement, sous le feu des critiques des oppositions, a appelé mardi à la levée "sans délai" des blocages des dépôts de carburants, en menaçant d'"intervenir" pour les débloquer, mais les grévistes ne cèdent pas et ont reconduit le mouvement, tant chez TotalEnergies que chez Esso-ExxonMobil.

"Quand il y a des propositions de négociations, il faut s'en saisir. Sinon ce n'est plus de la grève pour obtenir des résultats, c'est tout simplement un blocage du pays, et ce n'est pas acceptable", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, sur France Info.

"Si la CGT refuse catégoriquement d'engager cette discussion, nous n'aurons pas d'autre moyen que de réquisitionner les moyens nécessaires pour libérer les dépôts et faire fonctionner les raffineries, tout simplement parce que nos compatriotes ne peuvent pas être les victimes collatérales d'un conflit social entre une organisation syndicale, le CGT, et une entreprise privée", a ajouté le ministre.

"Le gouvernement appelle à ce que la totalité des blocages soient levés sans délai. Sans quoi, nous prendrons nos responsabilités, c'est-à-dire que nous pourrions être amenés à les lever", a renchéri sur RTL le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, au lendemain d'une réunion d'urgence à Matignon.

Il a fait la différence entre la situation à ExxonMobil, où "il n'y a plus aucune raison" de blocage après l'accord entre la direction et les syndicats lundi, et à TotalEnergies, où "la CGT continue à appeler à bloquer", ce que "nous considérons excessif et anormal".

Loading...