Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LIZ TRUSS ASSUME SES BAISSES D'IMPÔTS "CONTROVERSÉES" MALGRÉ LE DÉSAVEU DES MARCHÉS

29 Septembre 2022 15:04 (UTC+01:00)

Malgré les appels à revenir sur les baisses massives d'impôts qui ont placé le Royaume-Uni au bord de la crise financière, la Première ministre Liz Truss a assumé jeudi les mesures "controversées et difficiles" prises par son gouvernement pour soutenir l'économie.

A peine trois semaines après son arrivée à Downing Street, l'ultralibérale dirigeante se trouve déjà dans la tourmente, accumulant mauvais sondages et sanction des marchés financiers.

Alors que les critiques montent au sein même de sa majorité, Liz Truss est sortie de plusieurs jours de silence pour défendre le plan qui a provoqué la tempête vendredi, comprenant aides aux ménages face à la flambée des prix et réduction tous azimut des taxes favorisant les plus riches, le tout financé par la dette.

"Nous devions mener une action décisive pour aider les gens pour cet hiver et le suivant. (...) Nous devions prendre des mesures urgentes pour faire croître notre économie, faire avancer la Grande-Bretagne, et aussi faire face à l'inflation", a déclaré Liz Truss sur la BBC.

"Cela veut dire prendre des décisions difficiles et controversées, mais je suis prête à le faire en tant que Première ministre", a-t-elle ajouté.

Évaluées par les économistes à un montant de 100 à 200 milliards de livres, mais dont le financement et l'impact restent flous et non chiffrés par le gouvernement, elles ont semé le trouble sur les marchés et provoqué un avertissement exceptionnel du Fonds monétaire international qui a demandé explicitement à Londres de rectifier le tir.

Loading...