Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

CHILI : LA NOUVELLE CONSTITUTION MASSIVEMENT REJETÉE

6 Septembre 2022 22:18 (UTC+01:00)

Les Chiliens ont massivement rejeté dimanche 4 septembre la proposition de nouvelle Constitution qui visait à remplacer celle héritée de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).

Le verdict de ce référendum à vote obligatoire est sans ambiguïté et dépasse toutes les prédictions des instituts de sondage. Quelque 61,9 % des électeurs, soit plus de 7,8 millions de personnes, ont glissé le bulletin "je rejette", contre 4,8 millions (38,1 %) favorables à la mention "j'approuve", selon les résultats définitifs.

Ce choix ne fait cependant que suspendre le processus de nouvelle Constitution entamé après le violent soulèvement populaire de 2019 réclamant plus de justice sociale, et rendait coupable de tous les maux du pays celle rédigée sous le régime militaire.

"Je m'engage à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour construire un nouveau processus constitutionnel", a solennellement déclaré après les résultats Gabriel Boric, le président de gauche de 36 ans élu en décembre.

Depuis le palais présidentiel de la Moneda, il a lancé "un appel à toutes les forces politiques pour qu'elles fassent passer le Chili avant toute divergence légitime, et qu'elles se mettent d'accord le plus rapidement possible sur les délais et les contours" de ce nouveau processus "dans lequel, bien sûr, le Parlement devra être le principal protagoniste".

Célébrant la "défaite pour les refondateurs du Chili", Javier Macaya, président du parti ultra-conservateur UDI, a dit lors d'une conférence de presse vouloir également "poursuivre le processus constitutionnel", comme s'y était engagée l'opposition durant la campagne pour faire barrage au texte proposé.

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus