Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE ROYAUME-UNI ACCENTUE SON SOUTIEN MILITAIRE À L'UJKRAINE

5 Mai 2022 12:01 (UTC+01:00)
LE ROYAUME-UNI ACCENTUE SON SOUTIEN MILITAIRE À L'UJKRAINE
LE ROYAUME-UNI ACCENTUE SON SOUTIEN MILITAIRE À L'UJKRAINE

Boris Johnson a annoncé lors d’un discours retransmis devant le Parlement ukrainien une aide supplémentaire de 300 millions de livres sterling, une politique volontariste qui ne suscite quasiment aucun débat dans le pays.
Le Royaume-Uni confirme son soutien à l’Ukraine : premier pays européen à avoir fourni des armes défensives à Kiev (notamment des missiles antichars, dès janvier), il va encore consacrer 300 millions de livres sterling (356 millions d’euros) d’aide militaire au pays, a annoncé Boris Johnson, mardi 3 mai, lors d’un discours retransmis au Parlement ukrainien. Londres va livrer des radars, des drones capables de soulever de lourdes charges afin d’approvisionner les troupes ukrainiennes et des milliers d’équipements de vision nocturne.

Le premier ministre britannique est le premier dirigeant occidental depuis le début de l’invasion russe convié à s’exprimer devant la Verkhovna Rada, le Parlement ukrainien, et il y a reçu une standing ovation. L’Ukraine « va gagner », elle « sera de nouveau libre », a promis M. Johnson dans son allocution, prononcée depuis Downing Street. Paraphrasant son héros, Winston Churchill, il a ajouté que le pays « vit son heure de gloire, un chapitre épique de [son] histoire nationale. Vos enfants et petits-enfants diront que les Ukrainiens ont appris au monde que la force brute d’un agresseur ne compte pour rien face à la force morale d’un peuple déterminé à être libre ».

L’invitation à parler devant la Rada a été formulée par le gouvernement ukrainien, « en reconnaissance du soutien apporté par le Royaume-Uni à l’Ukraine », a précisé un porte-parole de Downing Street. La popularité de M. Johnson est certaine à Kiev, où il s’est rendu dès le 9 avril, et à qui il avait déjà promis la livraison de 120 véhicules blindés, de systèmes de défense antiaérienne et de centaines de missiles antinavires, en plus des 5 000 missiles portatifs antichars déjà livrés depuis janvier. En outre, le gouvernement Johnson assure avoir fourni 400 millions de livres d’aide humanitaire et économique.

Downing Street assume parfaitement son rôle de critique virulent vis-à-vis de Moscou. Mardi, Boris Johnson a encore qualifié Vladimir Poutine d’« autocrate » , fustigé ses « terribles erreurs », et assuré que son gouvernement allait « continuer à fournir des armes, des financements et de l’aide humanitaire à l’Ukraine (…) jusqu’à ce que nous ayons atteint notre objectif à long terme, qui doit être de renforcer l’Ukraine pour que plus personne n’ose jamais [l’]agresser ».

Ce soutien sans réserves ne suscite presque aucun débat au Royaume-Uni, même quand les médias étatiques russes agitent la menace nucléaire contre le pays. Dimanche 1er mai, le présentateur de Russia-1 Dmitry Kiselyov a suggéré qu’il suffirait d’un missile nucléaire russe Poséidon pour provoquer un « tsunami qui submergerait » les îles britanniques et « les transformerait en désert radioactif ».

Loading...
L'info de A à Z Voir Plus