Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

LE DISCOURS DE LA FED N'A PAS SATISFAIT LA BOURSE DE PARIS

3 Novembre 2022 23:26 (UTC+01:00)

La Bourse de Paris reculait de 0,92% dans les premiers échanges jeudi, entrainée par la baisse de Wall Street après la réunion de la Banque centrale américaine qui a indiqué qu'elle allait monter ses taux moins vite, mais plus haut qu'anticipé.

L'indice vedette CAC 40 reculait de 57,73 points à 6.219,15 points à 09H45 (8h45 GMT). Mercredi, il avait déjà perdu 0,89%.

Après une première communication de la Fed bien accueillie par les investisseurs, la prise de parole de Jerome Powell a fait l'effet "d'une douche froide", selon John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud.

Certains attendaient un message accommodant augurant d'une prochaine pause dans la hausse des taux de la Fed, mais note-t-il, "Jerome Powell s'est focalisé sur les prochaines statistiques économiques. Entendre inflation et emploi".

Désormais dans une fourchette entre 3,75% et 4,00%, au plus haut depuis 2008, le principal taux directeur de la Fed pourrait monter au-dessus de 5% selon les anticipations des investisseurs.

Sur le marché obligataire, les taux des emprunts d'Etat remontaient : celui pour la France à 10 ans s'établissait à 2,77%, contre 2,67% mercredi à la clôture.

L'actualité macro-économique demeure chargée, avec encore la réunion de la Banque centrale anglaise jeudi, puis le rapport sur l'emploi américain vendredi.

Les investisseurs doivent aussi jongler avec la fin de la saison des résultats, avec quatre publications sur le CAC 40 dévoilées entre mercredi soir et jeudi matin.

Les bénéfices de BNP Paribas en hausse

La banque montait de 1,12% à 48,44 euros après avoir publié une "bonne série de résultats". Le bénéfice net pour le seul troisième trimestre est de 2,76 milliards d'euros, en hausse de 10,3% sur un an.

Loading...