Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

GESTION DU COVID : "IL N'Y A PAS D'INFRACTIONS DE CARACTÈRE PÉNAL" SE DÉFEND ÉDOUARD PHILIPPE

2 Novembre 2022 10:38 (UTC+01:00)

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe, placé sous le statut de témoin assisté pour la gestion gouvernementale de l'épidémie de Covid-19, a assuré mercredi qu'"il n'y a pas d'infractions de caractère pénal" pour lui et ses ministres dans ce dossier.

"Ni pour Agnès Buzyn, ni pour Olivier Véran, ni pour moi, ni pour aucun des collaborateurs qui ont travaillé avec nous, il n'y a d'infractions de caractère pénal et c'est ce que je veux démontrer", a expliqué sur France 2 l'ancien chef du gouvernement qui a échappé en octobre à une mise en examen devant la Cour de justice de la République (CJR). S'il a convenu que "tout" n'a pas été "bien fait", "aucun pays n'a tout bien fait", a-t-il fait remarquer.

"Mon objectif, c'est de faire en sorte que tous ceux qui ont été placés sous mon autorité - les membres de mon gouvernement, les collaborateurs de mon cabinet et tous ceux qui, dans l'administration, ont fait pendant cette crise de leur mieux - soient blanchis des accusations qui sont portées contre eux", a-t-il insisté.

Il a aussi plus spécifiquement exprimé son "soutien" à son ancienne ministre de la Santé Agnès Buzyn, mise en examen dans ce dossier, une décision selon lui "très injuste".

Loading...