Lagazette

"Le but de l'argumentation ne doit pas être la victoire, mais le progrès"

Joseph Joubert (1754-1824)

Recherche

EN ALGÉRIE, LA LIGUE ARABE TIENT SON PREMIER SOMMET DEPUIS LA PANDÉMIE DE COVID 19

1 Novembre 2022 22:15 (UTC+01:00)

Pour la première fois en trois ans, les dirigeants arabes se réunissent en sommet, mardi et mercredi, à Alger. Cette rencontre intervient sur fond de divisions persistantes sur les conflits qui agitent la région, notamment la Syrie et la Libye, et de rapprochement de certains États avec Israël.

Les dirigeants arabes tiennent, mardi 1er novembre, en Algérie leur premier sommet en trois ans. La Ligue arabe, qui regroupe 22 pays, s'était réunie pour la dernière fois à un tel niveau en mars 2019 à Tunis, avant la pandémie de Covid-19.

Depuis, plusieurs membres de ce bloc, qui a historiquement placé le soutien à la cause palestinienne et la condamnation d'Israël en tête de son agenda, ont opéré un rapprochement spectaculaire avec l'État hébreu. Les Émirats arabes unis ont ainsi normalisé leurs relations avec Israël en 2020 dans le cadre d'une série d'accords, dits d'Abraham, négociés par Washington. Bahreïn, le Maroc et le Soudan leur ont emboîté le pas.

Ce rapprochement est d'autant plus significatif dans le contexte du sommet que son hôte algérien est un farouche soutien des Palestiniens. Alger a parrainé à la mi-octobre un accord de réconciliation entre factions palestiniennes rivales, même si les chances de le voir se concrétiser sur le terrain paraissent faibles.

La coopération sécuritaire nouée par le voisin marocain avec Israël après la normalisation de leurs relations a exacerbé les tensions entre les deux frères ennemis du Maghreb, déjà vives en raison de profonds désaccords sur le Sahara occidental, ayant conduit à la rupture de leurs relations diplomatiques en août 2021, à l'initiative d'Alger.

Loading...